Le référencement naturel est véritablement important dès lors que l’on souhaite être visible sur Internet. Pour cela, chaque éditeur de site web se doit d’optimiser son site afin qu’il réponde aux critères de référencement des moteurs de recherche tel que Google. Dans le dernier article sur Geekeries, nous avons présenté WordPress SEO by Yoast. Aujourd’hui, nous restons dans l’univers des plugins d’optimisation. Pour l’occasion, j’ai choisi de vous présenter The SEO Framework, l’ultime alternative à Yoast SEO. Il offre de nombreuses options très intéressantes et utiles pour optimiser votre site pour les moteurs de recherche. Et surtout une interface claire et simple permettant d’optimiser les informations les plus importantes.

Présentation du plugin The SEO Framework

Si l’on compare ce plugin à l’extension de Yoast, ce que l’on pourrait dire en premier c’est que The SEO Framework est très simple d’utilisation. Clair et précis, il permet en quelques clics de paramétrer très facilement tout ce qu’il faut sur le site. Pratique et vraiment bien à prendre en main, il sait répondre aux attentes d’un bon nombre d’éditeurs de sites web. Surtout qu’avec les fonctionnalités qu’il propose et sa mise en page, le plugin est vraiment intéressant. À mon sens, le but de cette extension était de permettre aux éditeurs de ne pas perdre de temps sur l’optimisation « basique » du site, et de paramétrer très vite les champs importants.

Fonctionnalités de l’extension

L’extension se présente sur une seule et même page, ce qui rend son utilisation très pratique et son paramétrage très rapide. Cette page est ensuite découpée en plusieurs sous-parties, correspondant chacune à une sorte de paramétrage.

Voyons ensemble ces différentes parties, pour que vous puissiez dès aujourd’hui voir toute la puissance de cette extension et que vous soyez capable de le paramétrer vous-même.

Title Settings

L’une des choses élémentaires à paramétrer sur un site pour le SEO reste bien évidemment les titres. Ici, rien de bien fou, juste quelques petits paramétrages pour bien mettre en forme ses titres de façon automatique.

The SEO Framework Title

The SEO Framework Title
  • General : ici, il suffit de sélectionner le caractère spécial qui sépare le titre de la page du nom du site. Il n’y a pas de caractère recommandé plus que d’autres.
  • Additions : vous avez la possibilité d’afficher le nom du blog / site avant ou après le titre de la page. Je vous conseille d’opter pour l’affichage du site après le titre afin de donner plus de poids à celui-ci. Vous avez également la possibilité de ne pas l’ajouter en cochant simplement le champ « Remove Blogname of title ? ».
  • Prefixes :  automatiquement, les archives / catégories affichent dans le titre « Catégorie : ». Ici, il vous suffit de cocher la case « Remove prefixes from title ? » pour ne pas l’afficher. Personnellement, je vous conseille fortement de la cocher. Ajouter « Catégorie » dans le titre n’est pas utile pour moi.

La page d’accueil a des options propres à elle, n’en prenez donc pas compte dans cette partie.

Description meta Settings

La description est peu utilisée par les moteurs de recherche pour le classement d’un site parmi des requêtes définies. Néanmoins, cette description est nécessaire pour augmenter son taux de clics. En l’optimisant pour le mieux, vous serez à même de recevoir davantage de clics et donc d’avoir plus de popularité aux yeux de Google (et des autres moteurs).

The SEO Framework Description

The SEO Framework Description
  • General : comme pour les titres, vous pouvez mettre un caractère spécial dans votre description. Cela séparera le nom de l’article de la description de votre article.
  • Additions : deux cases à cocher ou à décocher. Vous pouvez garder le nom de l’article et du site dans la description ou simplement les enlever. En décochant ou en cochant les cases cela devient très simple. Pour ma part, je vous recommande de ne pas les afficher, sachant qu’ils sont déjà dans le titre de l’article (ou la page).

Home page settings

La page d’accueil est bien plus spécifique que toutes les autres pages. C’est la raison pour laquelle elle a un espace qui lui est propre dans le plugin.

The SEO Framework HomePage

The SEO Framework HomePage
  • General : dans le premier champ, vous allez donner la requête principale sur laquelle vous positionner. Exemple : « Référentiel WordPress pour les Webmasters ». Dans le second champ, vous entrez le nom de votre site. Exemple : « Geekeries ». Vous voyez ensuite en direct comment cela rend et l’outil vous indique si c’est bon ou pas en fonction du nombre de caractères que vous avez inscrit. Le troisième champ est là pour customiser votre meta description.
  • Additions : là encore, vous avez la possibilité de mettre le nom du site en premier ou en deuxième. Pour la page d’accueil, tout dépend de votre stratégie. Pour une marque, je conseille de mettre le nom tout devant. Pour le reste, le nom derrière suffit amplement. Il est possible aussi de ne pas afficher le slogan de votre site. Il est préférable de le laisser pour moi.
  • Robots : si votre page d’accueil ne doit pas être indexée ou suivie par les moteurs de recherche, alors vous pouvez cocher les cases « noindex » et « nofollow ».  Il y a également l’option « noarchives » qui est proposée. Je ne pense pas que ces trois options soient réellement importantes, contrairement à la dernière : noindex pour toutes les pages similaires. Si vous avez un blog avec une pagination sur la page d’accueil, alors cette option devra être cochée. Elle vous évitera toute duplication de contenu interne.

Social meta settings

Cette option permet d’indiquer aux réseaux sociaux certains paramétrages indispensables pour que vos contenus s’affichent correctement lors de partage. Il s’agit des « open graph ».

The SEO Framework Social

The SEO Framework Social
  • General : ici vous allez cocher si vous souhaitez appliquer les open graph pour Facebook et Twitter. Du fait qu’ils sont les réseaux sociaux les plus utilisés sur le web, je ne peux que vous conseiller de les ajouter sur votre site. Cela donnera plus de poids à vos publications.
  • Facebook : entrez les différentes informations concernant votre page Facebook. L’url de l’auteur, l’url de la page professionnelle ainsi que l’id de l’application Facebook.
  • Twitter : quasiment la même chose que pour Facebook, ici vous entrez le profil de votre compte auteur sur Twitter, ainsi que le profil de votre compte professionnel. Vous choisissez ensuite la configuration souhaitée pour l’affichage de vos tweets lors de partage.
  • Post Dates : dans les moteurs de recherches, vous voyez peut-être des dates s’afficher. Quand l’article a-t-il été créé ou quand a-t-il été modifié ? Avec cette option présente ici, vous pouvez paramétrer votre choix. Les options sont présentes pour les articles, les pages et l’accueil.
  • Link Relationships : si vous souhaitez relier les articles entre eux, c’est sur cette partie que vous allez pouvoir le faire. Il suffit de cocher les options « add a rel link » pour les articles, les pages ou la home page.

Knowledge graph settings

Le knowledge graph est de plus en plus utilisé par les éditeurs de site et les moteurs. Ces derniers devenant plus des « moteurs de réponses » que des « moteurs de recherche ». Il est donc essentiel de pouvoir paramétrer son knowledge graph sur son site si l’on souhaite atteindre une place de taille dans les résultats de recherche.

The SEO Framework Knowledge

The SEO Framework Knowledge
  • General : ici, vous allez activer ou non les knowledge tags. Tout comme vous pourrez utiliser la favicon comme logo du site ou non.
  • Website : vous devez donner des informations complémentaires sur votre site. En clair si votre site représente une entreprise ou une personne. Et vous renseignez votre nom (ou celle de l’entreprise).
  • Social sites : pour associer votre site à tous vos profils sociaux, c’est dans cette rubrique que ça se passe. Les réseaux les plus importants sont listés, il ne vous reste plus qu’à entrer les urls vers vos réseaux.

Schema settings

Schema.org propose des optimisations afin d’afficher vos résultats dans les moteurs de façon plus claire. Par exemple, un hôtel pourra afficher le prix moyen de ses chambres, un restaurant de sa carte et une boutique en ligne indiquera le tarif d’un produit. Ces éléments sont paramétrables directement dans cette rubrique.

The SEO Framework Schema

The SEO Framework Schema

Ici, il convient de cocher trois options :

  • l’ajout de sitelinks dans les résultats sur votre nom.
  • convertir l’url de votre site en nom.
  • ajouter le fil d’ariane sur votre site.

Robots meta settings

The SEO Framework Robots

The SEO Framework Robots
  • General : là encore il s’agit des options générales à afficher dans les robots. Appliquer le noodp, le noydir ou le noindex en cochant ou décochant simplement les cases.
  • Indexing : la liste de tous les types de contenu est affichée et vous n’avez plus qu’à choisir ceux qui seront à indexer par Google et ceux qui ne le seront pas. En clair, si vous n’affichez aucune catégorie et aucun article sur le site, nul besoin de les indexer.
  • Following : pareil que pour la partie juste en haut sauf que là il s’agit du suivi. Si vous ne souhaitez pas que Google ou les autres moteurs suivent l’un de vos types de contenus alors cochez la case.
  • Archiving : idem pour cette partie mais pour le côté archivage.

Webmaster meta settings

Les outils en ligne pour les webmasters nécessitent que vous prouviez que vous êtes bien le propriétaire de ce site. Différentes fonctionnalités sont présentes pour prouver cela et notamment l’ajout d’un code de vérification. Ce code peut être ajouté dans cet onglet. Fonctionne pour Bing Webmaster, la Search Console, Yandex et Pinterest.

The SEO Framework Webmaster

The SEO Framework Webmaster

Sitemap settings

Le sitemap est essentiel pour l’indexation des pages d’un site. Il vous faudra donc en avoir un, tout comme avoir un robots.txt.

  • General : toutes les configurations du sitemap s’effectuent ici.
  • Robots.txt : permets d’ajouter ou non le chemin vers le sitemap dans le robots.txt. Je vous conseille d’activer cette option.

Feed settings

Certains agrégateurs de contenu utilisent les flux rss de votre site. Pour protéger vos contenus, vous pouvez ajouter un lien vers votre site à la fin du contenu récupéré. Et pour éviter la duplication, je vous invite à convertir ces flux de contenu en extrait afin que tous vos contenus ne soient pas repris dans leur intégralité. Une option fortement utile. Ça y est, votre optimisation est désormais prête et vous pouvez enregistrer votre travail.

The SEO Framework Feed

The SEO Framework Feed

Mon avis sur The SEO Framework

C’est un plugin très bien que je recommande à tous les éditeurs souhaitant paramétrer très vite leur site. Je ne saurai vous dire si cette extension est bien mieux que WordPress SEO by Yoast. En effet, pour moi, les deux extensions se valent, l’une ayant des avantages sur l’autre et réciproquement. Il est donc indispensable d’utiliser le plugin qui vous convient le mieux après les avoir testé chacun.

BRANDT Valentin

Créateur de Geekeries.fr. Référentiel de ressources WordPress en Français qui a vu le jour pour la toute première fois en 2007. Je publie régulièrement des plugins, des outils SEO, des ressources et de l'actualités pour améliorer votre expérience avec le CMS WordPress.

Ne manquez pas nos autres contenus :