Bien que les sites de téléchargement ferment les uns après les autres, certains subsistent et proposent aux utilisateurs de convertir des MP3 en quelques clics. Comment fonctionne ce type de service ? C’est très simple, vous entrez le lien de la vidéo YouTube qui vous intéresse dans le champ prévu à cet effet. Vous cliquez ensuite sur le bouton de conversion. Quelques minutes plus tard, votre vidéo est convertie au format de votre choix. Une fois votre fichier téléchargé, vous pouvez l’écouter sur n’importe quel terminal. Ce site https://youtube-mp3-music.com/fr/ propose ce type de fonctionnalités à ces visiteurs.

Bien que ces convertisseurs soient répandus et rapides à utiliser restent-ils des moyens légaux d’écouter de la musique ? Eh bien la réponse est non, car les droits d’auteur entrent en compte.

Un convertisseur simple à utiliser

Si vous avez peur de ce type de service, soyez rassuré, ils sont sécurisés et simples d’utilisation. Non seulement vous ne risquez pas d’être envahis par des pubs, mais en plus vous téléchargerez votre fichier rapidement. L’avantage c’est que vos données personnelles ne sont pas récupérées par les sites. Ils ne vous demandent pas de vous inscrire en entrant nom, prénom, adresse email, adresse postale ou encore numéro de téléphone. Il n’y a donc pas de moyen de remonter jusqu’à vous. De plus, l’historique n’est généralement pas conservé, ce qui garantit votre protection personnelle.

Parmi cette simplicité, nous pouvons noter que le fichier téléchargé est prêt à être écouté dès qu’il est sur votre ordinateur. Aucune autre action de votre part ne sera demandée, à part celle d’avoir un logiciel pour écouter les musiques.

Applaudis par les utilisateurs, boycottés par les labels

Si les consommateurs sont contents de pouvoir bénéficier d’un tel service, certains ne sont pas aussi heureux. En effet, les labels n’apprécient guère que les convertisseurs YouTube MP3 soient aussi nombreux sur le marché. C’est donc tout à fait normal qu’ils se soient passé le mot pour porter plainte. Ces plaintes et le caractère quasi illégal de la chose font que les services de stream ripping ferment à tour de rôle. La plainte a été déposée il y a plus de deux ans, en Californie. Après plusieurs mois de discussions, un accord a été passé entre les labels et l’un des sites : YouTube-MP3.org. Cet accord devrait alors donner un exemple aux sites convertisseurs de vidéo YouTube en MP3. Pourtant il n’en est rien, ces sites ne cessent de fleurir sur le web.

Les labels ont encore un gros travail à faire s’ils souhaitent pouvoir être les premiers à diffuser leurs dernières créations. Ils vont devoir éradiquer un grand nombre de sites et user de stratagème pour que les utilisateurs arrêtent de les utiliser.

Convertir les vidéos et Hadopi ne fait pas bon ménage

Si la loi n’interdit pas le téléchargement à des fins privées, il n’en reste pas moins que Hadopi peut entrer en compte. En effet, télécharger une musique sur son ordinateur, même à des fins privées n’a aucun caractère temporaire. Or, selon le Code de la propriété intellectuelle, il est possible d’avoir recours à une telle option, uniquement s’il s’agit d’une action temporaire. De ce fait, la loi Hadopi peut entrer en compte et vous sanctionner pour les fichiers que vous aurez récupérés.

Si vous souhaitez écouter de la musique, il est généralement préférable de passer directement par les plateformes légales de streaming. Parmi ces plateformes nous retrouvons Spotify, Deezer et YouTube. Pour le téléchargement, évitez au maximum ou protégez-vous. Si vous demandez à l’auteur initial d’une vidéo si vous pouvez télécharger sa musique / vidéo, et qu’il vous donne l’accord, vous êtes protégé.