La typographie dans le graphisme.

La typographie, qui commença en 1450 avec l’invention de Gutenberg, nous permet de nos jours à communiquer plus facilement et plus esthétiquement. Nous devons soigner les différents aspects et mettre en valeur les informations essentielles de nos sites/blog ou encore pour nos documents imprimés. Mais, tout le monde ne connaît pas les règles de bases de la typographie, et nous voyons des fois, pour ne pas dire tout le temps, des coquilles très perturbante, que ce soit chez les professionnels (même si cela ce fait de plus en plus rare) ou les novices.

Cet article a pour but, d’aider bien évidemment les novices ou toutes personnes intéressées par la typographie générale. Je vais vous présenter, quelques types de caractères, et vous expliquer le rapport graphisme/sens du texte avec les différentes classifications qu’ont créés de brillants typographes. Mais également de la couleur dans la typographie, la lisibilité d’un texte en couleur dépend du contraste et de l’effet spatial.

Il existe six types de modulations typographiques.

– La romain ou « régular » sur les ordinateurs, est la première typographie utilisée en 1450. Cette typographie est utilisée un peu partout pour sa simplicité et surtout sa lecture facile. Elle apporte une notion de sécurité et de stabilité. Vous pouvez facilement modifier les modulations de ce caractère. L’italique, créer par un italien en 1501, reprend les écritures manuscrites de l’époque. L’écriture penchée, dans le sens de la lecture nous permet de donner un certain dynamisme (notion de mouvement) tout en gardant une certaine légèreté.

– Les capitales sont les premières lettres conçus par les romains. Utilisées à l’époque pour graver les victoires des romains sur les statues de leurs souverains, ces capitales, de nos jours, apportent une dimension de puissance et d’ordre. Utilisez principalement dans les publicités.

– Les bas de casse sont les caractères appelés « minuscules ». Ce mode d’écriture apporte un rapport de convivialité entre l’auteur et le lecteur. Ce caractère est très facile à lire, elles permettent un graphisme plus intéressant. On peut les retrouver dans presque toutes les publicités simplistes.

– Les graisses sont les épaisseurs ajoutées aux caractères (gras). Elle permet de mettre en valeur certains éléments d’un mot ou d’un groupe de mot et ainsi permet aux lecteurs de repérer facilement l’essentielle du document.

– La chasse est l’encombrement des caractères en largeur. L’espace entre les caractères permet de donner un peu de fraîcheur et d’oxygène aux textes. Sans modifier le caractère utiliser, cette modulation peut être utilisée comme une phrase à effet sous un logo. Si le logo est très grand, et le slogan trop petit, le rapport images/textes est donc anéanti. Toutefois, nous pouvons utiliser la chasse pour que le slogan soit de la même taille que le logo, en largeur.

Allez plus loins

2 réponses

  1. On dit plutôt une police avec empattement ou sans empattement si tu parles des styles de police dans ta dernière question (Le Grec, Le Romain).

    1. Ou plus simplement la police ou la typo ou le style de la police ^^. Personnellement on m’a apprit que c’est une modulations du caractère typographique. Les questions sont par rapport au contenu de l’article ;) c’est juste pour le fun :P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *